Clos de Breuilly

Le Clos de Breuilly est sur la commune de Cesset-Breuilly, dans l’Allier, au sud de l’appellation Saint-Pourçain. Il a été construit en 1880 pour un usage exclusivement vinicole, et comprend une maison de maître, un chai et une vigne adjacente de 8ha, close de murs et plantée sur un coteau en pente douce orienté au Sud-Est, à environ 350m d’altitude, avec une jolie vue sur la chaine des Puys et sur les monts du Forez. Deux petites parcelles à proximité du clos principal, Les Monts et le Clos du Roc, complètent le domaine.

Le sol est composé de sables argilo-limoneux sur des roches granitiques et métamorphiques altérées (gneiss).

Les vignes du domaine ont entre 20 et 70 ans. Nos cépages sont le Pinot Noir et le Gamay en rouge et le Chardonnay et le Tressallier en blanc. Les vignes sont cultivées en bio depuis 2006.

Depuis que nous avons repris le domaine, nous avons travaillé le sol  mécaniquement et soigné la vigne avec des produits naturels pour que nos vins expriment la quintessence du terroir. Nous nous efforçons de limiter les rendements pour produire des raisins exceptionnels que nous vendangerons à la main. Une vinification en douceur et un élevage patient complèteront ce travail commencé à la vigne.

Le millésime 2020 marquera le renouveau d’un des plus beaux domaines de Saint-Pourçain.

L'équipe

William Taÿ-Pamart

«Le vin est par essence un sommet de civilisation parce qu’il a des racines très anciennes, qu’il relie le local à l’universel et qu’il donne de l‘émotion. Comme un poème de Victor Hugo ou une pièce de Molière. Notre vin doit être un poème donné par notre terre du Bourbonnais au monde.»

Manu Fradier

«Une culture respectueuse pour les plantes, pour le sol et pour les hommes. Voilà ce vers quoi il faut tendre aujourd’hui, et c’est ce que nous nous engageons à mettre en place sur les magnifiques parcelles du Clos de Breuilly afin qu’elles libèrent tout leur potentiel.»

Brian Barbara

«Saint-Pourçain, un vignoble, des vignes qui traversent le temps, l’Histoire. Notre rôle est fondamental : joindre le passé au futur, transmettre et pérenniser ce vignoble prestigieux jusqu’au règne des Bourbons puis tombé dans les oubliettes, quoique la viticulture soit restée une activité importante de notre département. En un mot lui redonner ses lettres de noblesse.»

Ambroise Demonceaux

«Développement de la biodiversité, production et utilisation d’énergies renouvelables, empreinte carbone négative, nous ne ménagerons aucun effort pour que le Clos de Breuilly apporte sa pierre à la construction d’un monde meilleur pour les générations futures. Boire notre vin sera un acte de civisme pour sauver la planète.»

Les vins

Si faire le vin est souvent l’affaire d’une femme ou d’un homme, l’originalité de notre projet est dans l’association de 2 néo-vignerons avec un jeune vigneron tombé tout petit dans la cuve de potion magique*… qui fêtera sa 25e vendange cette année.

Rendez-vous à l’automne pour plus de détails sur nos premières cuvées et en 2021 pour les premières dégustations 

*Rassurez-vous Brian n’est jamais tombé dans une cuve quand il était petit… son père Denis par contre a subi cette mésaventure qui a failli lui être fatale lors de son premier stage en Bourgogne… demandez-lui de vous raconter cette histoire lors de votre prochaine dégustation au Domaine Grosbot-Barbara à 5mn du Clos de Breuilly !

Saint-Pourçain

Le vignoble de Saint-Pourçain est un des plus vieux vignobles de France.

Aussi réputé que les vins de Beaune et de Saint-Emilion au XIIIe siècle, les vins de Saint-Pourçain sont servis lors d’une fête fastueuse donnée à Saumur par Saint Louis en l’honneur de son frère Alphonse en 1241.

Bien que beaucoup plus couteux que les vins locaux ils sont aussi servis à la table des Papes en Avignon qui en consommaient entre 60 et 120 hectolitres par an entre 1341 et 1363.

Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle les vins de Saint-Pourçain étaient acheminés par voie fluviale jusqu’à Paris où ils trônaient sur les meilleures tables.

Au XIXe siècle l’amélioration du réseau routier et l’avènement du chemin de fer ont amorcé le déclin du vignoble concurrencé par les vins méridionaux devenus accessibles de Paris. Le Phylloxera fin XIXe achèvera ce déclin avec l’abandon des parcelles en coteaux difficiles à cultiver et qui n’ont pas été replantées.

Le vignoble de Saint-Pourçain a obtenu l’AOP en 2009 et couvre aujourd’hui environ 650 ha. La cave coopérative, créée après la seconde guerre mondiale, produit 70% des vins de l’appellation.

Une quinzaine de vignerons indépendants se battent pour améliorer la qualité des vins de la région. Certains d’entre eux, dont nous faisons partie, se sont regroupés avec leurs voisins de la côte Roannaise, des côtes du Forez et des côtes d’Auvergne pour former l’association Loire Volcanique dont la vocation est de replacer les vins de nos appellations sur la carte de France et sur celle des restaurants.

Merci de votre visite. Si vous voulez être les premiers à déguster nos vins, laissez-nous votre e-mail ci-dessous :